«Un chien de ma chienne»
«Pas  de bluette ni de chansonnette d’amour sans conséquence, pas de mièvrerie non plus.
Toutes ces influences bariolées traitées par des musiciens de talents offrent un mé-
lange détonant à l’originalité certaine. Le public a adhéré d’un bloc au programme de ce
premier volet de poésie, servi par des artistes généreux et des musiciens talentueux»
Les Dernières Nouvelles d’Alsace – le 15/10/2011